Vote de confiance au gouvernement: nous ne sommes pas confiants, mais inquiets!

Hier après-midi, le Premier ministre a présenté aux députés le projet politique du gouvernement pour les mois et les années à venir.

On nous promettait un discours concret, un discours fait de changements profonds et de renouveau. C’est en réalité une grande hypocrisie qui en ressort. Le gouvernement a choisi de mener une vraie politique de droite et de câliner la finance: hausse de la CSG, baisse des impôts pour les grandes entreprises et les grandes fortunes. En somme, les plus puissants continueront de s’enrichir pendant que ceux que Macron méprise en disant qu’ils « ne sont rien » continueront de souffrir.

Le renouveau ne peut cacher la grande faiblesse du gouvernement face aux urgences écologiques et démocratiques, et les attaques qu’il prévoit sur la santé, les services publics, l’éducation et tout ce qui fait notre quotidien ne peuvent que nous préoccuper.

Je me suis engagée à vous faire respecter, à faire respecter vos droits à l’Assemblée nationale. Pour cela, comme mes collègues du groupe communiste, mais aussi les insoumis et les progressistes, j’ai voté contre la confiance au gouvernement.

Nous ne sommes pas confiants, mais inquiets et surtout combattifs !