Non à la fermeture de la Poste du Luth !

Salariés, usagers et élus, tous mobilisés!
Contre la loi de l’argent roi, vive le service public!

Législatives 2017 – Elsa Faucillon et Patrice Leclerc

La Poste, entreprise publique, prévoit à nouveau la suppression de 250 bureaux en France, dont 15 dans les Hauts-de-Seine.
A Gennevilliers, c’est le bureau de poste du Luth qui est menacé de fermeture et une réduction de l’amplitude horaire d’ouverture est également prévue pour le bureau de « Gennevilliers Centre ».

Logique de rentabilité = services en moins pour les usagers !

Ces modifications sont proposées dans le cadre du Contrat de Présence Postale Territoriale pour les années 2017-2020, au nom de « l’adaptation du réseau aux contraintes économiques ».
Une fois encore, la direction nationale de la Poste délaisse sa mission de service public pour céder aux logiques de rentabilité à court terme… et ce sont les usagers qui vont en payer les frais !
Pourtant, la Poste c’est 635 millions d’euros de bénéfice en 2015, 23 milliards de chiffre d’affaire et 318 millions de cadeaux de l’État avec notre argent grâce au CICE, mais 7200 suppressions d’emplois en 2015!

Attaque contre la démocratie locale :

Ce nouveau contrat de présence postale territoriale prévoit de ne plus solliciter l’accord préalable du conseil municipal pour les transformations de bureau de poste. Cela ouvrirait la voie à un grave recul de la démocratie locale et à une absence de débat démocratique dans les instances élues.
En tant que Conseillère départementale et Maire de Gennevilliers, nous avons immédiatement écrit aux Directeurs départemental et général de la Poste ainsi qu’au ministre de l’Aménagement du territoire pour refuser ce projet. Vous pouvez compter sur notre détermination pour nous mobiliser aux cotés des usagers et des personnels afin d’exiger le maintien des bureaux de Poste et la consultation systématique des élus locaux sur les projets de modifications.

Parce que les services publics sont le patrimoine de ceux qui n’en ont pas, nous soutenons la défense d’un service public de qualité et de proximité, ainsi que la fin des politiques d’austérité.
Salariés, usagers et élus, tous mobilisés!
Contre la loi de l’argent roi, vive le service public!