Manifestation devant L’ANRU : Jeudi 6 octobre à 18h

Non à la démolition des tours des Agnettes !

Manifestation le jeudi 6 octobre. Départ collectif à 17h devant le Métro « Les Agnettes »

L’ANRU ne doit pas exclure !
Agnettes : un projet pour toutes et tous au cœur de la Métropole du Grand Paris
Depuis 2011, la Ville de Gennevilliers et ses habitants travaillent au projet de rénovation du quartier des Agnettes. Son objectif premier est l’amélioration du cadre de vie et des conditions d’habiter des locataires.
Nous avons acté, ensemble, de la réhabilitation du logement social existant, de la construction de 600 logements en accession sociale à la propriété, du développement du caractère paysager du quartier.

L’ANRU, c’est quoi ?
L’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine), qui dépend de l’Etat, a été créée dans le but de simplifier et d’accélérer les démarches des collectivités locales et des organismes HLM désireux de mettre en œuvre des projets de rénovation urbaine.

Quel projet pour le quartier des Agnettes ?
Ces objectifs sont de :
Développer une ville belle, dynamique et populaire au cœur de la Métropole du Grand Paris.
Un projet urbain et environnemental qui respecte la population.
Une réhabilitation « lourde » des tours des Agnettes et du bâtiment Marcel Lamour.
La création de deux percées dans le bâtiment Victor Hugo.
Construction de 600 logements en accession diversifiées à la propriété.
Diversification des types d’habitats : logement social à faible loyer, neuf plus cher, accession sociale, accession privé.
Reconstruction de l’école Joliot Curie.
Création d’un équipement social et culturel.
Développement de l’agriculture urbaine et installation de l’association Agro-cité.
Un projet concerté avec les habitants des Agnettes et qui répond à une demande sociale et environnementale
Des débats publics et réunions avec les habitants depuis 2011, pour construire le projet
Pour :
Associer les habitants à l’avenir de leur quartier,
Un projet qui n’exclut pas les couches populaires, les habitants.
Pourquoi nous refusons la démolition des tours des Agnettes?

Des logements qui répondent à la demande sociale des habitants du quartier
Des niveaux de loyers qui répondent aux besoins des Gennevillois.

Pourquoi ne démolir que partiellement le bâtiment Victor Hugo (deux percées) ?

Financièrement et humainement la démolition de 558 logements n’est pas crédible d’autant que le bâtiment a été réhabilité il y a peu.

Les logements sont spacieux et appréciés.

Pourquoi deux percées ?

Pour construire des logements le long de la rue et ainsi faire vivre des espaces, aujourd’hui délaissés.
Améliorer le maillage entre le secteur pavillonnaire et le reste du quartier
Traiter les Rez-de-chaussée pour effacer le sentiment de marge de cette partie du quartier.

Pour ces raisons :
Nous refusons la démolition des tours de la rue des Agnettes, exigée par l’ANRU :

. Pour que toutes les personnes, qui habitent dans le quartier, puissent y rester et profiter des améliorations ;
. Pour ne pas augmenter le coût du projet de rénovation ;
. Pour ne pas allonger le temps d’attente de relogement des Gennevillois sur toute la ville.