L’état d’urgence permanent…

Hier, en séance à l’Assemblée, avec les députés communistes et insoumis, nous nous sommes prononcés contre la prolongation de l’état d’urgence demandée par le gouvernement.

Nous continuerons d’exiger plus de moyens pour les services de sécurité, de renseignements, l’exigence d’une police de proximité et des solutions de long terme, ambitieuses et globales pour faire face à ces enjeux si sérieux.

Nous refusons de choisir entre liberté et sécurité. Nous refusons de céder ni à la banalisation ni à la terreur.