Alerte pour les PMI et CPEF, on continue !

Nous sommes plus de 2 650 ( 1 195 sur internet et 1 449 sur papier) à avoir signé la Pétition « Alerte pour les PMI et les CPEF des Hauts-de-Seine ». Depuis le lancement de cette action pour garantir aux femmes et aux hommes, aux parents, aux bébés, enfants et aux jeunes un bon niveau de prévention médico-psycho-sociale dans le département des Hauts-de-Seine, plusieurs initiatives ont été prises :
• Conférence de presse, avec des retombées médiatiques : Le Parisien du 24/02/17, L’Humanité du 23/02/17, Politis du 1/03/17, Les Echos du 22/03/17.
• Manifestation le 24 février à l’occasion de la séance publique du Conseil départemental
• Question orale de Madame Elsa Faucillon, Conseillère départementale à Monsieur Devedjian, Président du Conseil départemental. Madame Marie-Laure Godin, Vice-Présidente, chargée de répondre renvoie la responsabilité à l’ARS et à la médecine libérale, affirmant que les missions des PMI seront concentrées sur les familles les plus « vulnérables ». Nous avons la confirmation que nos inquiétudes sont réelles. Le Conseil départemental prévoit bien d’abandonner une partie des alto-séquanais.
• Courrier du Maire de Gennevilliers à tous les Maires des Hauts-de-Seine.
• Questions écrites de Brigitte Gonthier Maurin, Sénatrice des Hauts-de-Seine à la ministre de la santé, Madame Marisol Touraine.
• Le Collectif « Alerte pour les PMI et les CPEF » réitère par écrit sa demande de rendez-vous auprès de Patrick Devedjian.

A ce jour, NOUS SOMMES TOUJOURS SANS REPONSE…

C’est pourquoi en collectif nous avons décidé d’AMPLIFIER LA MOBILISATION en propageant l’information à tout le Département. Pas une seule PMI, pas un seul CPEF, pas une seule Ville ne doit ignorer les intentions de la majorité départementale de « recentrer » les missions des CPEF et des PMI sur les populations les plus « vulnérables » ; de supprimer des structures de proximité comme l’a fait le Département des Yvelines où 30 PMI sur 55 ont été fermées.

Aussi nous vous invitons à :
– Participer activement à la diffusion de l’information, via les réseaux sociaux, professionnels et militants, en invitant vos contacts à signer la pétition ;
– S’inscrire nombreux aux rencontres « Vous avez la parole » que le Département organise dans les Territoires. Cela sera l’occasion de témoigner de l’utilité des PMI et des CPEF ! http://www.hauts-de-seine.fr/solidarites/vous-avez-la-parole/
– Participer à un second rassemblement devant le Conseil départemental, le 15 mai, à l’occasion de la prochaine séance publique, au cours de laquelle est prévue l’examen des conventions 2017 des PMI et CPEF.